golden-3346988_1920

La situation financière de la commune et son évolution (2021)

Décembre 2021

La situation financière de la commune et son évolution

Lorsque vous nous avez accordé votre confiance en 2018, c’était clairement pour réaliser des travaux, entre autres d’infrastructure, en souffrance depuis trop longtemps. Nous nous concentrons donc sur les projets qui font partie de notre programme de majorité Pro Kraainem / Kraainem-Unie et qui ont pour une large part été repris dans le plan pluriannuel 2020-2025 de la commune. Bien évidemment, tout cela doit se passer sans mettre en péril l’équilibre financier de la commune. 

Évolution (attendue) de la marge d’autofinancement

Nous l’avons déjà mentionné à plusieurs reprises : les résultats financiers suivant les comptes annuels sont jusqu’à présent meilleurs que ceux annoncés dans les budgets, et en particulier lors de la 2e modification budgétaire annuelle de décembre. Non parce que les services financiers ne font pas correctement leur travail, mais parce qu’ils sont obligés de prendre toute une série de marges de sécurité.

Exemple dans la pratique : pour pouvoir engager les gens dont la commune a besoin pour réaliser nos projets, il faut que tous les budgets correspondants soient inscrits au plan pluriannuel ou aux modifications budgétaires semestrielles.

Or, l’expérience montre que le bilan net des personnes qui rejoignent la commune est inférieur à l’estimation théorique, et les coûts réels du personnel sont donc moins élevés que ceux annoncés au budget. Le graphique ci-dessous montre la différence depuis 2014 entre la marge d’autofinancement annoncée (en rouge) et celle qui est validée dans les comptes annuels (en vert). 

Pour l’année 2021, elle est estimée dans la 2e modification budgétaire à -562.498 euros; dans la pratique elle devrait être positive et probablement supérieure à 500.000 euros (en orange), ce que nous pourrons vérifier dans quelques mois lorsque les comptes annuels 2021 seront établis. Soyons toutefois prudents pour la suite : les marges d’autofinancement très généreuses que nous avons connues ces dernières années ne préjugent pas de celles que nous réserve l’avenir, voir notre commentaire sur l’inflation ci-dessous.

Source : modifications budgétaires et comptes annuels

Le résultat budgétaire cumulé ou les «réserves» de la commune

Nous devons également tenir compte des réserves de la commune qui doivent toujours rester positives. Les projets d’investissements doivent être tous prévus dans le budget, sous peine de ne pas pouvoir les activer lorsque le timing le rend possible. La crise COVID qui nous met des bâtons dans les roues depuis mars 2020 ainsi que le manque de personnel (3) font en sorte que beaucoup d’entre eux doivent être postposés, avec les conséquences sur les réserves de la commune qui en réalité sont également supérieures à celles annoncées dans les budgets. Elles étaient de 14,4 millions d’euros en 2020 (comptes annuels) et sont estimées à 9 millions pour 2021 (2e modification budgétaire de 2021). Dans la pratique, elles devraient se monter à au moins 11 millions d’euros, ce qui devra aussi être vérifié sur base des comptes annuels de 2021.

Plus de marge d’autofinancement et des réserves supérieures à celles attendues signifient moins d’emprunts à envisager à court terme pour réaliser au mieux le plan annoncé. C’est très important dans la mesure où nous ne savons pas en cette période trouble comment les taux d’intérêt vont évoluer et nous souhaitons limiter au maximum les emprunts éventuels. Même si les taux restent bas, l’inflation qui repart fortement à la hausse (suite à la pénurie de matières premières, mais pas seulement) aura bien évidemment un impact significatif sur les coûts de personnel, entre autres, et donc également sur notre capacité à rembourser nos dettes futures. 

Nous convoquerons en mars 2022 une Commission Finances pour évaluer les nouveaux emprunts éventuels, afin de bien appréhender la situation avant la première modification budgétaire de juin 2022. Pas question de passer la patate chaude aux générations futures…

Investissements : que devient votre argent ?

Voici le graphique des investissements pour la période 2014-2020 (hors participations et ventes financières), basé sur les comptes annuels de l’année correspondante :

Source : comptes annuels

Le montant de 4,8 millions d’euros de l’année 2018 correspond pour 3,6 millions au rachat du réseau de distribution d’eau de Vivaqua et ne représente donc pas des travaux réalisés. Nous attendons les comptes 2021 pour compléter ce graphique, mais savons d’ores et déjà que cette année n’aura pas été un grand cru pour les investissements. Plusieurs d’entre eux ont dû être reportés, essentiellement suite à la crise COVID et pour des questions de manque de personnel déjà évoquées à plusieurs reprises. Nous espérons que l’année 2022 sera meilleure et mettrons tout en oeuvre pour réaliser le maximum de projets.

Bien évidemment, le but recherché n’est pas de dépenser le plus possible en investissements, mais de réaliser au mieux les objectifs fixés. Dans cet esprit, la pose de fibres optiques dans la commune nous a donné une formidable opportunité pour refaire convenablement les trottoirs (sans les renouveler complètement), pour un budget limité (refaire tous les trottoirs complètement aurait coûté au moins 5x plus cher et duré 5x plus longtemps), et c’est dans cet esprit de recherche maximale de synergies que nous envisageons les projets futurs.

Comments are closed.